Déserts médicaux ou désert tout court pour le médecin

Déserts médicaux ou déserts tout court        Désert médical ou désert tout court

« D’après un sondage Elabe pour RMC, 80% des Français sont favorables à des mesures contraignantes pour obliger des médecins à s’installer sur les déserts médicaux »

Suite à cette citation d’un article du 16 Mai 2016 paru sur le site de RMC, je souhaite apporter mon avis au débat concernant les déserts médicaux en France.
Afin de lutter contre les déserts médicaux de nombreuses mesures ont été proposées par le ministère de la santé. D’abord incitatives avec un salaire fixe assuré pendant une certaine durée ou la hausse du numerus clausus dans les régions déficitaires en médecin. Il est normal de s’interroger sur l’utilité de ces décisions, le salaire fixe n’est peut être pas le premier souhait des futurs médecins. Et la hausse du numerus clausus n’aura un réel effet que lorsque les étudiants de la rentrée 2016 sortiront de leur internat. Dans 9 ans !
Peut-être que demain ces mesures seront coercitives. Pourtant les médecins sont d’abord « comme tout le monde » souligne Roselyne Bachelot. Il est naturel de vouloir s’installer à proximité de commerces, écoles, … Le modèle des soins itinérants est une solution qui a déjà fait ses preuves à l’étranger. En embarquant l’équipe médicale dans les déserts médicaux, il est possible de dispenser des soins de proximité sans « délocaliser » la personne qui se cache derrière le titre de médecin. Bien sur,ce modèle est valable uniquement pour compléter les infrastructures existantes. Nous souhaitons que tous les soins ou consultations programmés soient accessibles un jour précis. Une unité médicale mobile sera présente à un point choisit en amont et les patients du jour en seront informé. En se déployant alternativement sur plusieurs sites il est possible de rationaliser les ressources. Et le médecin pourra rentrer chez lui le soir après sa journée de travail.

Il s’agit d’un nouveau modèle organisationnel pensé pour les déserts médicaux. N’hésitez pas à commenter pour partager votre avis !

Retrouvez l’article tiré de l’interview de Roselyne Bachelot ici:http://rmc.bfmtv.com/emission/deserts-medicaux-il-y-a-une-peur-des-internes-d-exercer-seul-cette-medecine-de-proximite-974648.html

Laisser un commentaire