La Startup MedTrucks lutte contre les déserts médicaux

Article tiré du quotidien régional Français Midi Libre paru le mardi 17 Mai 2016]

Merci à CHRISTOPHE GREUET.

Innovation : La startup montpelliéraine propose aux hôpitaux des unités mobiles pour soigner les patients les plus éloignés.

Jamir Derrouiche et Anass El Hilal présentent MedTrucks

La technologie serait elle l’une des solutions au problème croissant des déserts médicaux ? C’est le pari que font Anass El Hilal, 27 ans, et Jamir Derrouiche, 26 ans, tous deux ingénieurs biomédicaux issus de l’école Polytech de Montpellier. Avec leur startup MedTrucks, incubée au MIBI, ils proposent un double service aux acteurs de la santé que sont les hôpitaux, cliniques ou associations humanitaires. D’une part, identifier leurs patients qui effectuent plusieurs dizaines de kilomètres pour recevoir leur traitement, puis concevoir une unité de soins mobile à bord d’un camion aménagé, afin de dispenser les soins aux malades les plus éloignés.

Un service de cartographie exclusif pour les hôpitaux

À l’origine de la startup, une scène à laquelle assiste Anass El Hilal lors de vacances au Maroc. « J’étais sur un quai de gare, et j’ai vu une femme qui venait de recevoir une dialyse faire un malaise, car elle était fatiguée par son voyage pour venir à l’hôpital », se rappelle t’il. Une anecdote qui l’interroge toujours à son retour en France : « J’ai voulu développer un nouveau modèle clinique, qui éviterait le calvaire des trajets aux malades, et permettrait de lutter contre les déserts médicaux. » Très développés aux États-Unis ou au Maghreb, les camions de soins sont quasiment inexistants en Europe. MedTrucks s’en inspire, et ajoute une composante technologique capitale : une application de géolocalisation des patients les plus éloignés. « Grâce à cette application, nous détectons dans les fichiers des hôpitaux les zones dans lesquelles l’absence d’unité de soins est la plus flagrante. »

« Nous étudions chaque camion au cas par cas »

Anass El Hilal, cofondateur de la startup MedTrucks

MedTrucks propose alors à l’hôpital un “camion médicalisé”, étudié au cas par cas pour répondre aux besoins spécifiques de la zone. Des camions de dialyse, dermatologie, imagerie médicale ainsi que des pharmacies ambulantes sont envisagés. Leur coût moyen est évalué à 500 000 €. « Nous n’allons pas prodiguer de soins », précise Anass El Hilal. « Nous mettons la structure de santé en relation avec un carrossier spécialisé. Elle gère ensuite le camion, avec ses médecins et personnels. Les patients sont facturés puis remboursés comme pour une consultation classique. » La startup va développer au Maroc un projet pilote de dialyse mobile. Sollicitée par plusieurs pays émergents, MedTrucks pourrait aussi rapprocher les lieux de dialyse des stations balnéaires et de ski. Elle espère vendre son premier camion d’ici la fin 2016.

Laisser un commentaire